PROJETS EN COURS

Un 4ème groupe thématique "Seniors et culture numérique", a lui aussi organisé des réunions mensuelles d'échanges et de réflexions pendant environ un an et demi. Celles-ci l'ont conduit vers une phase plus opérationnelle, avec actuellement deux projets en cours d'élaboration.

Projet de «  Pépinière Numérique des Aidants »

Les dernières enquêtes publiques (CREDOC), permettent d’estimer à 13 millions le nombre de français en difficulté avec les outils numériques.

L’effet « âge » est majeur. La majorité de ces personnes appartient à la catégorie des plus de 65 ans.

 

Les intervenants professionnels interviennent en général auprès des seniors pour des travaux ménagers et/ou des prestations de soin et plus globalement d’accompagnement des personnes. Ces aidants ne sont généralement pas formés pour apporter aux personnes une aide dans les usages des outils numériques.

 

Old’up Marseille se propose donc d’initier la création d’une « Pépinière Numérique des Aidants » (PNA), qui serait un  service de formation professionnelle initiale et continue des aidants :

  • à la prise en main des outils et appareils (ordi, tablette, smartphone).

  • aux pratiques de base d’accès à l’information en ligne.

  • à la sécurité et à la protection des données personnelles.

  • aux procédures administratives et aux pratiques de la vie quotidiennes (comptes divers, livret de santé, réservations, commandes en ligne, consultations diverses etc).

Projet d'observatoire de la dépendance numérique des seniors et des moyens de la traiter dans notre région

Dans le but de favoriser l’inclusion numérique des seniors, nous désirons réaliser un état des lieux des besoins locaux et les offres locales en matière d’aide à l’autonomie et d’aide à la dépendance des personnes âgées dans le domaine du numérique.

 

Pour réaliser cette étude, nous devrons

  • poursuivre et approfondir la définition d’une « typologie » de la dépendance numérique des seniors et la mettre au regard de la «dépendance en général».

 

  • mettre cette typologie de l’autonomie et de la dépendance en correspondance avec des « situations et prestations types ».

 

  • contacter les « acteurs » publics, privés et associatifs de ce secteur au niveau local : nous avons absolument besoin de leur concours opérationnel et financier pour réaliser un projet d’intérêt général ».

 

Nous devons donc définir sur quels thèmes particuliers et sous quelles conditions de partenariat, Old’Up Marseille pourrait apporter sa pierre aux réflexions et initiatives nationales et locales favorisant l’inclusion numérique.